Chatterie Robinson Val 36

30 juin 2009

Histoire de la chatterie Robinson Val 36

Publié par robinsonval36 dans Non classé

Histoire de la Chatterie
 lepetitrobinsonretouchavecleschats.jpg

J’ai tenu le restaurant « Le Petit Robinson » de 1964 à 1999. 

Il est venu l’heure de prendre la retraite. A cette occasion, mon fils m’a offert un petit chat Chartreux mâle. A l’accueil du chaton c’était le bonheur.

Je n’avais jamais possédé de chat de race. Je dois emmLe petit robinson retouché avec les chatsener le chaton chez le vétérinaire pour un rappel de vaccin. La porte de la caisse de transport est mal fermé, puis près de chez le vétérinaire, je pose la dite cage à terre, la porte tombe, la petite bête ne fait qu’un bon et disparait dans la nature.

Malgré de nombreuses recherches sur les lieux et les alentours, aucuns résultats. J’avais mis des petites notes chez les commerçants du quartier …

Un jour une dame me téléphone, elle me dit qu’elle avait aperçu le « Chartreux » et lui donnait de la nourriture. Le moral revient un tout petit peu. Je vais donc rencontrer cette charmante personne. je savais ou mon chat avait élu domicile, la dame le voyait tous les jours. Impossible de l’attraper !

J’ai téléphoné aux pompiers de la ville, à la mairie de Châteauroux, à différents services, sans résultats.

J’étais tellement triste que mon fils a fait venir une petite chatte chartreux de Toulouse. Pensant que l’on arrive à retrouvé le mâle, de mon coté j’avais retenu dans un élevage de Chartreux , une femelle. Me voila donc avec les deux demoiselles.

Les recherches continuent, le petit Roky toujours en divagation. deux mois et demi étaient passé.

J’appelle la SPA, je raconte mon histoire. L’employée m’invite à venir chercher une cage piege. Sur le champ je pars chercher la cage. Après avoir recu l’autorisation di syndic de l’immeuble, je pose donc la cage avec de la nourriture en compagnie des personnes qui voyait le chat chaque jour.

1er soir, Roky est venu , il a tout mangé.

2eme soir, même opération, je surveillais et de loin je vois les yeux de mon chat, la porte été fermée. J’avais récupérer mon chartreux, une visite s’impose chez le vétérinaire. Me voila avec deux femelles et le male. L’année suivant deux portees de chartreux. Sans la perte de mon premier chaton, je n’aurai jamais penser à elever des félins. Et comme « Le Petit Robinson » ma suivit pendant plus de 35 ans, j’appelle ma petite chatterie de Chartreux « Robinson Val 36  » département de l’Indre.

Laisser un commentaire

ventes au particulier |
garap |
Le carnet de Patrick Hannot |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Père Noël : naissance d'un ...
| YVES MARLIERE
| En Vrac